Cobaye et zoothérapie


Les bienfaits du chat sont bien connus du corps médical dans le traitement d’appoint de certaines pathologies cardiovasculaires et nerveuses. Le fait de caresser son chat a un effet régulateur sur la fréquence cardiaque et la tension artérielle chez les personnes angoissées ou atteintes de dysrythmie cardiaque. Mais les bienfaits du cobaye n’était jusqu’à ce jour pas envisagés par les médecins. Or plusieurs témoignages indiquent tout l’intérêt que peut présenter le cobaye en thérapie comportementale de l’ adulte et surtout de l’enfant.

Le cobaye apprécie d’être pris en main, manipulé et caressé. Le jeune maître apprécie à son tour un petit animal qu’il peut caresser, dont il entend les vocalises et avec lequel une véritable complicité peut s’établir.

Le service rendu par le cobaye sera particulièrement important dans certaines pathologies comportementales de l’enfant pour lesquelles les traitements médicaux sont souvent décevants voir dangereux par leurs effets secondaires ou leur accoutumance. Les principales indications sont représentées par l’hyperactivité, le manque de concentration, les troubles obsessionnels. Mais les adultes sont également concernés : le cobaye animal de compagnie aura un rôle important chez les personnes dépressives ou atteintes de sociopathies diverses.

Le témoignage qui suit d’une mère dont l'enfant a été diagnostiqué souffrant de TDA, de troubles de l'angoisse élevés et de TOC illustre parfaitement le rôle positif que peut apporter un cobaye.

Dr Didier Boussarie
Vétérinaire, Consultant NAC Exclusif
© Didier Boussarie -  CobayesClub

Témoignage d'une zoothérapie réalisée avec un cochon d'Inde pour un enfant

Comment nous avons commencé la zoothérapie avec des cochons d'Inde

Ma fille Mya 11 ans, souffre du TDA ( trouble déficitaire de l'attention sans hyper activité) elle a aussi le trouble de l'angoisse élevé et le TOC ( trouble obsessionnel compulsif). Elle a été diagnostiquée vers l'âge de cinq ans et prend la médication ...

Je déteste les médicaments et j'ai la chance d'avoir un médecin qui pense dans la même direction que moi, donc nous travaillons en équipe pour trouver une médecine alternative dans le but de ne pas sur-médicamenter Mya, car pour être honnête sa maladie ne se guéri pas , elle doit apprendre à vivre avec !!!

Donc en parcourant le net, je trouve quelques trucs sur la zoothérapie et je trouve ça vraiment bien ...j'en discute avec le médecin qui lui aussi semble apprécier l'idée.
Alors on a débuté le traitement de zoothérapie avec 2 chats ( que l'on a toujours avec nous aujourd'hui) mais ça n'as pas bien marché car les chats sont très indépendants pour se genre de traitement.
Un jour Mya regarde un livre à la bibliothèque sur les cobayes et me dit qu'elle aimerait bien en prendre dans ses bras, le caresser , lui chanter des chansons, etc. Donc on a été visité plusieurs animaleries pour voir les petits cobayes , j'avais spécifié à Mya qu'elle le sentirait dans son coeur lorsque ce sera le bon animal pour elle . Puis un jours Mya a rencontré Chocolat , ça a été un coup de foudre pour elle et Chocolat lui lechait le doigt au travers les barreaux de la cage !

La base de la zoothérapie est simple , c'est d'arriver à faire sortir la personne de sa bulle et de l'aider à prendre confiance en elle même ...Chocolat était un très bon candidat puisqu'il est très affectueux, il adore se faire manipuler et aussi relaxer collé contre Mya , de plus il adore jaser

Les bénéfices obtenus de la Zoothérapie réalisée à l'aide de notre cochon d'Inde


Petit à petit la présence de Chocolat a eu un impact magique sur Mya : les crises d'angoisse qui arrivaient minimum une fois par semaine sont en ce moment une fois par mois ou par deux mois
Je lui avais dit qu'elle devait se contrôler et être très calme lorsqu'elle voulait avoir Chocolat dans ses bras car sinon il s' agiterait : donc autre effet positif car elle a appris à prendre conscience de ses états d'âmes ça l'a aussi aidée à apprendre la douceur , de respecter les horaires différents de Chocolat, de se faire confiance, de la rendre beaucoup plus responsable car c'est elle qui s' occupe de gérer la nourriture et un peu l'entretien de la cage
Depuis quelques semaines maintenant , comme Chocolat semblait s' ennuyer seul nous avons adopté la petite Guimauve (qui se trouve avec Mya sur la photo ) et les résultats sont les mêmes avec Mya...même si elle trouve que Guimauve lui jase trop

La bonne nouvelle est que suite à un rdv avec mon médecin la semaine dernière, on devait augmenter la médication suite à une poussée de croissance mais comme sont tempéraments est très stable et que la zootherapie semble énormément l'aider , on a décidé de revoir la médication dans un mois seulement. ..ce qui est une superbe nouvelle Je vous partage notre histoire à titre informatif sur les bien faits de la zoothérapie avec les cobayes et non pour attirer vos sympathies. ..donc voilà si vous aussi avez quelqu'un dans votre entourage qui est dans une situation semblable à celle de Mya , n'hésitez pas de lui rendre visite avec votre petit chon car ça risque de lui faire un bien fou

Nancy ©CobayesClub

Pour en savoir plus sur ces maladies :

Enfant hyperactif : comprendre, accepter et agir!

Trouble du déficit de l'attention : causes, symptômes et traitements

TDAH: 20 signes chez l’adulte qui ne trompent pas!
ALIMENTATION
  • L'alimentation du cochon d'inde
  • Introduction des fruits et légumes et menus
  • Liste des légumes et fruits conseillés pour le cochon d'Inde
  • L'obésité chez le cochon d'Inde
  • La nutrition du cochon d'Inde
  • Le problème des légumes riches en nitrates
  • Poireau, ail, ciboulette ... toxique ?

  • CONNAITRE le COCHON D'INDE
  • Adopter un cochon d'Inde
  • Cochons d'Inde à l'adoption
  • Races et Couleurs chez le cochon d'Inde
  • La cohabitation chez le cochon d'Inde
  • L'histoire du cochon d'Inde
  • Le cochon d'Inde est-il un rongeur ?
  • Les cochons d'Inde à la sieste
  • Jardiner pour son cochon d'Inde
  • Partir en vacances avec son cochon d'Inde
  • Communication gestuelle du cochon d'Inde
  • Comportment du cochon d'Inde
  • Zoothérapie avec le cochon d'Inde
  • cochon_inde_zootherapie.htm
  • L'univers sensoriel du cochon d'Inde
  • Ecoutez les cris du cochon d'Inde
  • Les vocalises du cochon d'Inde
  • Zoologie du cochon d'Inde
  • La cavy cage pour votre cochon d'Inde
  • Les accessoires pour le cochon d'Inde
  • VITAMINE C
  • Doses de vitamine C pour le cochon d'Inde
  • La carence en Vitamine C chez le cochon d'Inde
  • Tout savoir sur la vitamine C

  • SOINS
  • Administrer un médicament
  • L'anesthésie générale des NAC
  • La consultation vétérinaire du cochon d'Inde
  • Faire une injection à son cochon d'Inde
  • Le vétérinaire NAC
  • Le docteur Didier BOUSSARIE

  • REPRODUCTION
  • Accouplement cochon d'Inde
  • La castration du cochon d'Inde
  • La reproduction du cochon d'Inde
  • Sevrage et allaitement du cochon d'Inde
  • Le sexage des jeunes cochons d'Inde
  • Les kystes ovariens du cochon d'inde
  • La naissance des cochons d'Inde
  • La gestation chez le cochon d'Inde
  • La puberté du cochon d'Inde
  • ANOREXIE
  • L'anorexie chez le cochon d'inde
  • La gestion de l'anorexie chez le cochon d'Inde
  • Gaver son cochon d'Inde

  • SANTE
  • Le coup de chaleur chez le cochon d'Inde
  • L'otite chez le cochon d'Inde
  • Les dermatoses du cochon d'Inde
  • La gale du cochon d'Inde
  • Les puces chez le cochon d'Inde
  • Les poux chez le cochon d'Inde
  • Les pododermatites chez les cochons d'Inde
  • La polyuropolydypsie du cochon d'Inde
  • Les parasites externes du cochon d'Inde
  • L'ophtalmologie du cochon d'Inde
  • Le diabète du cochon d'Inde
  • L'amputation chez le cochon d'Inde
  • Le vaccin chez le cochon d'Inde
  • L'entérotoxémie chez le cochon d'Inde
  • Pathologie de la thyroide
  • Le lymphosarcome du cochon d'Inde
  • Le coeur de votre cochon d'Inde
  • Les maladies cardiaques du cochon d'Inde
  • L'insuffisance rénale chez le cochon d'Inde
  • L'urolithiase chez le cochon d'Inde
  • La toxémie de gestation
  • La phytothérapie appliquée au cochon d'Inde