La gestation chez le cochon d'Inde

Gestation chez le cochon d'Inde




La gestation en détails

Après la fécondation qui a lieu dans les six à quinze heures après l’accouplement, la nidation de l’œuf s’effectue encore 5 à7 jours après.
Dès la gestation confirmée, on peut laisser le mâle avec sa femelle pendant un mois. Néanmoins, dans de nombreux cas, le mâle se fait rejeter par la femelle qui refuse l’accouplement.

La gestation dure de 59 à 72 jours avec une moyenne de 68 jours et ne doit jamais excéder 72 jours (d’où l’importance de bien noter la date de date de mise au mâle ). En fait la durée de la gestation est variable selon les races, l’âge de la femelle et surtout selon la taille de la portée : elle est inversement proportionnelle à celle-ci. A titre d’exemple une portée de 5 petits abaisse la durée de gestation à 67 jours alors qu’une portée d’un seul petit la porte à 70 jours. Par ailleurs, les femelles primipares mettent bas plus tôt que les autres femelles.
Pendant la gestation, et même lors de la mise bas, on peut laisser la femelle en compagnie d’autres femelles, notamment dans le cas d'une primipare, à la condition qu’il s’agisse de femelles calmes ayant déjà mis bas.
Il est impératif de retirer le mâle avant la mise-bas
, malgré sa relative indifférence face à la portée, pour éviter un écrasement des jeunes ou la fécondation post-partum de la femelle. Il vaut mieux laisser la mère seule élever ses petits et ne la remettre à la reproduction qu’au minimum un mois après le sevrage.
 -La mise bas d’une autre femelle gestante du même groupe et la présence de bébés qui tètent, peuvent provoquer une naissance avancée.

Comment diagnostiquer la gestation chez la femelle  cobaye?

Plusieurs méthodes, plus ou moins faciles à mettre en pratiques permettent de mettre en évidence une gestation chez la femelle cobaye :
- le refus du mâle par la femelle est le premier signe d’une fécondation
- la pesée : pendant la gestation la femelle va presque doubler son poids
- la palpation : à partir de la quatrième semaine voire un peu plus tôt, une palpation minutieuse et prudente de l’abdomen réalisée par des mains expertes permet la mise en évidence des ampoules fœtales.
- l’échographie ou la radiographie permettent un diagnostique de gestation dès le vingtième.
- la symphyse pubienne commence à s’écarter durant la dernière quinzaine pour devenir très nette pendant la dernière semaine de la gestation. Cet écartement peut être mis en évidence par une palpation ou par l’imagerie.

femelle cobaye gestante
Radiographie d'une femelle gestante 


On peut sentir bouger les fœtus une quinzaine de jours avant la fin de la gestation.

Les besoins spécifiques d’une femelle gestante.

Pendant la gestation la femelle doit être correctement alimentée ( apport de granulés complets en plus grande quantité, légumes frais, supplémentation en vitamine C).

Une femelle gestante a des besoins plus importants en Vitamine C ( 60mg/kg/jour) , en calcium (10 à 12%) et en vitamine E pour la lactation en fin de gestation environ 15 à 21 jours avant mise bas, d’autant plus si elle est en croissance.

Quelques conseils :
- supplémenter la femelle en vitamine C selon les indications >> page vitamine C
- lui mettre à disposition des flocons d’avoine et des granulés.
- ne jamais mettre une femelle gestante sur le dos
- ne pas donner de persil à une femelle gestante surtout dans le dernier mois de gestation(le persil favorise les contractions utérines à forte dose, donc peut induire un éventuel avortement).

Mais surtout il faut lui éviter tout stress : la laisser au calme, au repos sans l’approcher avec des mouvements brusques. De même il faut éviter les manipulations excessives, brutales ou intempestives et ne pas la mettre sur le dos. Tout ceci afin d’éviter un avortement.

Les risques de la gestation

Embryon embryon cobaye

- la toxémie de gestation : très souvent mortelle
- l’ épuisement physiologiques si la femelle est trop faible pour supporter sa gestation
- l’avortement
- les infections bactériennes favorisée par l’effet immunodépresseur de la gestation.
- la dystocie : déroulement anormal avec impossibilité de la mise bas.
- une carence en calcium
- une carence en vitamine C
- une interruption ou un retard de la croissance sur une femelle trop jeune.
- un ralentissement du transit digestif en fin de gestation, pouvant déclencher une anorexie dangereuse

L’origine des risques de la gestation

  • la dystocie :
    • femelle mise à la reproduction trop tardivement, c’est-à-dire après 8 mois. La fusion et l’ossification de la symphyse pubienne empêchent alors l’écartement de celle-ci.
    • femelle obèse
    • durée de gestation supérieure à 72 jours, avec des fœtus trop gros (le poids dépasse alors 100gr)
    • atonie utérine par épuisement ou par action de toxines bactériennes
    • torsion utérine après 30 jours de gestation
    • femelle trop âgée ayant déjà eu plusieurs portées
  • la toxémie de gestation
    • femelles obèses durant les deux dernières semaines de la gestation ou pendant la première semaine de lactation. Son origine reste mal connue : l’état de gestation se traduit par une hypoglycémie physiologique, ce qui entraîne une mobilisation des graisses hépatiques puis la formation de corps cétoniques toxiques pour l’organisme.
    • anorexie : tout arrêt d’appétit prolongé quelqu’en soit la cause va favoriser l’apparition d’une toxémie de gestation.

Les signes d’alerte pendant la gestation

  • Affaiblissement
  • Prostration
  • Anorexie
  • Pertes vulvaires verdâtres ou sanguinolentes
  • Avortement

L’observation de ces signes d’alerte doit mener à consulter en urgence. L’évolution peut être très rapidement mortelle.


La pseudogestation ou grossesse nerveuse
Elle est très rare chez la femelle cobaye, contrairement à ce qui est observé chez la lapine ou chez les rongeurs Myomorphes. Elle dure en moyenne 17 jours.

L’avortement artificiel

Il n’existe pas de molécule agréée utilisable pour provoquer un avortement artificiel chez la femelle du cobaye ( même si les molécules existent).
La seule solution éventuelle est la stérilisation chirurgicale pendant la gestation, qui est plus risquée que la gestation elle-même.









Dr Didier Boussarie    &     CobayesClub
Vétérinaire
Consultant NAC Exclusif

© Didier Boussarie -  CobayesClub


ALIMENTATION
  • L'alimentation du cochon d'inde
  • Introduction des fruits et légumes et menus
  • Liste des légumes et fruits conseillés pour le cochon d'Inde
  • L'obésité chez le cochon d'Inde
  • La nutrition du cochon d'Inde
  • Le problème des légumes riches en nitrates
  • Poireau, ail, ciboulette ... toxique ?

  • CONNAITRE le COCHON D'INDE
  • Adopter un cochon d'Inde
  • Cochons d'Inde à l'adoption
  • Races et Couleurs chez le cochon d'Inde
  • La cohabitation chez le cochon d'Inde
  • L'histoire du cochon d'Inde
  • Le cochon d'Inde est-il un rongeur ?
  • Les cochons d'Inde à la sieste
  • Jardiner pour son cochon d'Inde
  • Partir en vacances avec son cochon d'Inde
  • Communication gestuelle du cochon d'Inde
  • Comportment du cochon d'Inde
  • Zoothérapie avec le cochon d'Inde
  • cochon_inde_zootherapie.htm
  • L'univers sensoriel du cochon d'Inde
  • Ecoutez les cris du cochon d'Inde
  • Les vocalises du cochon d'Inde
  • Zoologie du cochon d'Inde
  • La cavy cage pour votre cochon d'Inde
  • Les accessoires pour le cochon d'Inde
  • VITAMINE C
  • Doses de vitamine C pour le cochon d'Inde
  • La carence en Vitamine C chez le cochon d'Inde
  • Tout savoir sur la vitamine C

  • SOINS
  • Administrer un médicament
  • L'anesthésie générale des NAC
  • La consultation vétérinaire du cochon d'Inde
  • Faire une injection à son cochon d'Inde
  • Le vétérinaire NAC
  • Le docteur Didier BOUSSARIE

  • REPRODUCTION
  • Accouplement cochon d'Inde
  • La castration du cochon d'Inde
  • La reproduction du cochon d'Inde
  • Sevrage et allaitement du cochon d'Inde
  • Le sexage des jeunes cochons d'Inde
  • Les kystes ovariens du cochon d'inde
  • La naissance des cochons d'Inde
  • La gestation chez le cochon d'Inde
  • La puberté du cochon d'Inde
  • ANOREXIE
  • L'anorexie chez le cochon d'inde
  • La gestion de l'anorexie chez le cochon d'Inde
  • Gaver son cochon d'Inde

  • SANTE
  • Le coup de chaleur chez le cochon d'Inde
  • L'otite chez le cochon d'Inde
  • Les dermatoses du cochon d'Inde
  • La teigne chez le cochon d'Inde
  • La gale du cochon d'Inde
  • La pseudogale du cochon d'Inde
  • Les puces chez le cochon d'Inde
  • Les poux chez le cochon d'Inde
  • Les pododermatites chez les cochons d'Inde
  • La polyuropolydypsie du cochon d'Inde
  • Les parasites externes du cochon d'Inde
  • L'ophtalmologie du cochon d'Inde
  • Le diabète du cochon d'Inde
  • L'amputation chez le cochon d'Inde
  • Le vaccin chez le cochon d'Inde
  • L'entérotoxémie chez le cochon d'Inde
  • Pathologie de la thyroide
  • Le lymphosarcome du cochon d'Inde
  • Le coeur de votre cochon d'Inde
  • Les maladies cardiaques du cochon d'Inde
  • L'insuffisance rénale chez le cochon d'Inde
  • L'urolithiase chez le cochon d'Inde
  • La toxémie de gestation
  • La phytothérapie appliquée au cochon d'Inde