La naissance du cochon d'Inde

NAISSANCE chez le cochon d'Inde



La MISE BAS : déroulement.


Contrairement à ce que l’on observe chez les autres espèces de rongeurs de compagnie, la mise-bas n’est pas précédée par la construction d’ un nid. La femelle donne naissance à des petits directement sur la litière.
Les signes avant coureurs de la mise bas sont
- une démarche difficile
- le volume impressionnant de la femelle
- une tuméfaction nette de la vulve
- la rupture de la membrane vaginale
- l’écartement de la symphyse pubienne : celui-ci dépasse 1cm et demi dans les 48h qui précèdent la mise bas.

 Le facteur hormonal qui déclenche la mise bas est inconnu chez le cobaye. Contrairement à ce qui existe chez d’autres espèces, le taux de progestérone ne chute pas pendant la mise bas et cette hormone ne bloque pas les contractions utérines tout comme elle ne prolonge pas la gestation.
Femelle mettant bas
remerciements à Crolle pour les photos

La mise bas, assez rapide, dure entre 10 et 30 minutes. La femelle se tient sur ses 4 pattes, et environ 5 minutes séparent la naissance de chaque bébé (entre 1 à 16 minutes). Le placenta n’apparait que lorsque tout les petits sont sortis. La mère déchire la membrane qui recouvre la tête du nouveau né, elle le lèche et fait disparaitre toutes les enveloppes fœtales en les mangeant. Le nouveau né rompt le cordon ombilical par ses propres mouvements. Dans les portées nombreuses la femelle se désintéresse souvent du ou des derniers à cause d’un manque d’instinct maternel ou de son épuisement. L’abandon de la portée est fréquent chez les primipares.

Les nouveaux nés

Les bébés doivent peser au minimum 50g pour être viables. Ils pèsent en moyenne 80g à la naissance. Plus la portée est nombreuse, plus les bébés seront petits à la naissance. Les petits naissent avec un état de développement avancé : ce sont des cobayes en miniature. Ils ont les yeux ouverts (ils le sont déjà 15 jours avant la mise bas), le corps entièrement recouvert de poils. Ils ont des mouvements bien coordonnés et des dents déjà biseautées qui leur permettent de prendre de la nourriture solide dès la naissance. Cette maturité précoce exceptionnelle est rendue possible par le taux de lipides organique anormalement élevé qui leur permet de contrôler efficacement le mécanisme de dépardition.
Le plus souvent les portées sont de 3 à 4 petits, mais elles peuvent aller de 1 à 8
Une femelle peut en théorie donner jusqu’à 4 à 5 portées par an mais ceci est vivement déconseillé en raison de l'épuisement de la femelle.. 2 portées par an sont beaucoup plus raisonnable.
Plus la portée est nombreuse et plus les risques de petits mort-nés et de morts dans la première semaine de vie sont importants.


Lorsqu’une portée est nombreuse, il est prudent de nourrir partiellement et artificiellement les petits afin d’aider un peu la mère dans l’allaitement, tout particulièrement pour les plus chétifs (cf ).

Complications de la mise bas - césarienne


Lors de complications, si la mise bas est anormalement longue, si la femelle ne parvient pas à mettre bas, il peut être nécessaire de se rendre en urgence chez le vétérinaire.


 

Césarienne

Il est possible qu’une césarienne soit nécessaire, si la femelle est trop jeune (bassin trop étroit par rapport à la taille des fœtus)) ou trop âgée (mise à la reproduction trop tardive et soudure de la symphyse pelvienne, épuisement physiologique), surtout s’il s’agit de la première portée.ention risquée où les chances de survie des bébés sont faibles. La mère a plus de chances de s’en sortir, mais le risque reste présent.
cesarienne cobaye
Césarienne d'une femelle suite à dystocie de gestation

Peser quotidiennement les jeunes

Il est utile de peser les petits tous les jours à heure régulière (par exemple, tous les matins).
Cela permet de :
  • se rendre compte de la prise ou de la perte de poids
  • de savoir si la mère a suffisamment de lait
  • de savoir quand intervenir sur un éventuel "biberonnage" pour aider la mère
Ci-dessous : un exemple de courbe de poids pour 3 bébés, nés d'une femelle de 5 mois en parfaite santé. Tant que la femelle allaite, elle prend peu de poids. Mais elle ne doit surtout pas en perdre.
On peut conseiller une alimentation riche et énergétique (flocons d'avoine, banane bien mure, fenouil pour la lactation)

Naissance



Il est important de peser également la mère, pour voir si elle se remet bien. Les premiers jours, elle perd un peu de poids.. Il est important à ce moment-là, de bien la nourrir et de la supplémenter en Vitamine C, deux fois par jour.
Le poids remonte très vite si elle est bien nourrie.
L’évolution du poids des bébés est spectaculaire.

Suite des articles sur la reproduction :






Dr Didier Boussarie    &     CobayesClub
Vétérinaire
Consultant NAC Exclusif

© Didier Boussarie -  CobayesClub


ALIMENTATION
  • L'alimentation du cochon d'inde
  • Introduction des fruits et légumes et menus
  • Liste des légumes et fruits conseillés pour le cochon d'Inde
  • L'obésité chez le cochon d'Inde
  • La nutrition du cochon d'Inde
  • Le problème des légumes riches en nitrates
  • Poireau, ail, ciboulette ... toxique ?

  • CONNAITRE le COCHON D'INDE
  • Adopter un cochon d'Inde
  • Cochons d'Inde à l'adoption
  • Races et Couleurs chez le cochon d'Inde
  • La cohabitation chez le cochon d'Inde
  • L'histoire du cochon d'Inde
  • Le cochon d'Inde est-il un rongeur ?
  • Les cochons d'Inde à la sieste
  • Jardiner pour son cochon d'Inde
  • Partir en vacances avec son cochon d'Inde
  • Communication gestuelle du cochon d'Inde
  • Comportment du cochon d'Inde
  • Zoothérapie avec le cochon d'Inde
  • cochon_inde_zootherapie.htm
  • L'univers sensoriel du cochon d'Inde
  • Ecoutez les cris du cochon d'Inde
  • Les vocalises du cochon d'Inde
  • Zoologie du cochon d'Inde
  • La cavy cage pour votre cochon d'Inde
  • Les accessoires pour le cochon d'Inde
  • VITAMINE C
  • Doses de vitamine C pour le cochon d'Inde
  • La carence en Vitamine C chez le cochon d'Inde
  • Tout savoir sur la vitamine C

  • SOINS
  • Administrer un médicament
  • L'anesthésie générale des NAC
  • La consultation vétérinaire du cochon d'Inde
  • Faire une injection à son cochon d'Inde
  • Le vétérinaire NAC
  • Le docteur Didier BOUSSARIE

  • REPRODUCTION
  • Accouplement cochon d'Inde
  • La castration du cochon d'Inde
  • La reproduction du cochon d'Inde
  • Sevrage et allaitement du cochon d'Inde
  • Le sexage des jeunes cochons d'Inde
  • Les kystes ovariens du cochon d'inde
  • La naissance des cochons d'Inde
  • La gestation chez le cochon d'Inde
  • La puberté du cochon d'Inde
  • ANOREXIE
  • L'anorexie chez le cochon d'inde
  • La gestion de l'anorexie chez le cochon d'Inde
  • Gaver son cochon d'Inde

  • SANTE
  • Le coup de chaleur chez le cochon d'Inde
  • L'otite chez le cochon d'Inde
  • Les dermatoses du cochon d'Inde
  • La teigne chez le cochon d'Inde
  • La gale du cochon d'Inde
  • La pseudogale du cochon d'Inde
  • Les puces chez le cochon d'Inde
  • Les poux chez le cochon d'Inde
  • Les pododermatites chez les cochons d'Inde
  • La polyuropolydypsie du cochon d'Inde
  • Les parasites externes du cochon d'Inde
  • L'ophtalmologie du cochon d'Inde
  • Le diabète du cochon d'Inde
  • L'amputation chez le cochon d'Inde
  • Le vaccin chez le cochon d'Inde
  • L'entérotoxémie chez le cochon d'Inde
  • Pathologie de la thyroide
  • Le lymphosarcome du cochon d'Inde
  • Le coeur de votre cochon d'Inde
  • Les maladies cardiaques du cochon d'Inde
  • L'insuffisance rénale chez le cochon d'Inde
  • L'urolithiase chez le cochon d'Inde
  • La toxémie de gestation
  • La phytothérapie appliquée au cochon d'Inde