ophtalmologie du cochon d'inde anatomie oeil

L’ OPHTALMOLOGIE DU COBAYE

GENERALITES

* L’ instrumentation du vétérinaire

En raison de la taille réduite des yeux, les instruments classiques d’ophtalmologie (tonomètre, ophtalmoscope) sont d’utilisation difficile pour le vétérinaire. Par contre les systèmes grossissants et l’ophtalmoscope indirect sont utiles.

* La détection des pathologies

  • le déficit visuel est difficile à objectiver chez les cobayes
  • les différents tests classiquement utilisés chez les carnivores domestiques (réflexe de clignement à la menace, placer visuel, parcours d’obstacles) sont difficilement réalisables et interprétables chez le cobaye
  • les anomalies intraoculaires sont également difficiles à détecter en raison de la petite taille de l’œil et de la couleur noire de l’iris chez toutes les variétés non albinos

* La structure de l’œil et des annexes chez le cobaye

  • elle est très comparable à celle des autres Mammifères
  • l’œil du cobaye est adapté à une vision en faible luminosité grâce à :
    • une cornée de grande taille
    • une rétine riche en bâtonnets
    • un cristallin volumineux (les 2/3 du globe oculaire, ce qui est considérable)
    • une chambre antérieure réduite
  • l’iris est marron (sauf chez les sujets albinos), la pupille est ronde
    • 1 : globe
    • 2, 3, 4, 5, 8 : Muscles de l'oeil.
    • 20 : glande salivaire zygomatique.
    • 21 : muscle temporal.
    • 22 :glande lacrymale.
    Région orbitaire du cobaye. D'après Popesko, 1990.
  • la glande lacrymale (22) et la glande  salivaire zygomatique (20) sont volumineuses
  • la vascularisation rétinienne du cobaye est de type anangiotique (absence totale de vaisseaux rétiniens) ou de type paurangiotique: les vaisseaux rétiniens sont pratiquement absents, seules sont présentes quelques boucles vasculaires adjacentes au nerf optique
  • la membrane de Bowman est absente au niveau de la cornée
  • 20 & 33 : sinus veineux sous orbitaire
Sinus sous-orbitaire du cobaye. D'après Popesko, 1990.
  • il existe un sinus veineux rétro-orbitaire bien développé. Il en résulte deux conséquences importantes
    • la possibilité pour le vétérinaire d’effectuer de préférence sous anesthésie gazeuse un prélèvement de sang avec un tube microcapillaire à l’angle interne de l’œil. Ce prélèvement suppose une bonne expérience de la part du vétérinaire, en raison du risque de choc hypovolémique
    • des risques d’hémorragies graves lors d’énucléation sans précaution particulière et sans expérience particulière du vétérinaire
  • la membrane nictitante ( ou 3ème paupière) est vestigiale. Le recouvrement chirurgical de la cornée, par exemple lors d’ulcère cornéen ou de plaie d’origine traumatique, sera donc techniquement impossible chez le cobaye

* La vision : le cobaye a une mauvaise vue

Lire l'article : l'univers sensoriel du cobaye

* L’œil est physiologiquement exorbité donc exposé aux traumatismes et à la dessiccation (dessèchement de l’oeil).

Conséquences pratiques :
  • Lors d’un hématome ou d’un abcès rétro-orbitaire ( situé en arrière de l’œil), l’exophtalmie secondaire entraîne rapidement une dessiccation cornéenne par défaut de fermeture des paupières.

* La mise en place d’un traitement ophtalmique local doit tenir compte du passage possible de molécules potentiellement toxiques dans la circulation générale en raison de l’existence du sinus veineux rétro-orbitaire (schéma 2). Ceci est particulièrement vrai pour les collyres contenant des antibiotiques, des corticoïdes ou des anti-inflammatoires dont l’utilisation incontrôlée peut avoir des conséquences graves voire mortelles.




Bibliographie


1. BOUSSARIE D. Médecine des NAC. Ed. Med’Com, 2002, 223 p.
2. BOUSSARIE D. Mémento thérapeutique des NAC. Ed. Med’Com, 2003, 152 p.
3. BROWN S.A., ROSENTHAL K.L. Self-Assessment Color Review of Small Mammals, Iowa State University Press/Ames, 1997, p. 107.
4. BULLIOT Ch. Ophtalmologie des Rongeurs et Lagomorphes de Compagnie. Congrès Yaboumba, Cambodge, 3-11 février 2004, 30-34.
5. CARPENTER J.W., MASHIMA T.Y., RUPPER D.J. Exotic animal formulary II ed. Ed. W.B. Saunders, 2001, 423 p.
6. CLERC B. Ophtalmologie des lapins et rongeurs de compagnie. In ophtalmologie vétérinaire, II ed. Ed. Point Vétérinaire, 1997, p. 635-639.
7. JOHNSON-DELANEY C.A. Exotic companion medecine handbook. Ed Wingers Dublishing INC, 1996.
8. KIRSCHNER S.E. Ophtalmologie disease in small mammals. In : Hillyer E.V., QUESSENBERRY K.E., Ferrets, rabbits and rodents clinical medecine and surgery. Ed. Saunders, p. 339-345.
9. RIVAL F. Affections ophtalmologiques chez les rongeurs et lagomorphes de compagnie. Le Point Vétérinaire Spécial NAC, 30, 1999, p. 233-234
10. RIVAL F. Atlas d’ophtalmologie des nouveaux animaux de compagnie. Ed. Vetnac, 2007.
11. WILLIAMS D. Ocular disease in the guinea pig (Cavia porcellus) a survey of 1000 animals. Veterinary Ophtalmology 2010, Supp. 13, p. 54-62., 2010)


Dr Didier Boussarie & Cobaye's club
Vétérinaire
Consultant NAC Exclusif

© Didier Boussarie -  CobayesClub
ALIMENTATION
  • L'alimentation du cochon d'inde
  • Introduction des fruits et légumes et menus
  • Liste des légumes et fruits conseillés pour le cochon d'Inde
  • L'obésité chez le cochon d'Inde
  • La nutrition du cochon d'Inde
  • Le problème des légumes riches en nitrates
  • Poireau, ail, ciboulette ... toxique ?

  • CONNAITRE le COCHON D'INDE
  • Adopter un cochon d'Inde
  • Cochons d'Inde à l'adoption
  • Races et Couleurs chez le cochon d'Inde
  • La cohabitation chez le cochon d'Inde
  • L'histoire du cochon d'Inde
  • Le cochon d'Inde est-il un rongeur ?
  • Les cochons d'Inde à la sieste
  • Jardiner pour son cochon d'Inde
  • Partir en vacances avec son cochon d'Inde
  • Communication gestuelle du cochon d'Inde
  • Comportment du cochon d'Inde
  • Zoothérapie avec le cochon d'Inde
  • cochon_inde_zootherapie.htm
  • L'univers sensoriel du cochon d'Inde
  • Ecoutez les cris du cochon d'Inde
  • Les vocalises du cochon d'Inde
  • Zoologie du cochon d'Inde
  • La cavy cage pour votre cochon d'Inde
  • Les accessoires pour le cochon d'Inde
  • VITAMINE C
  • Doses de vitamine C pour le cochon d'Inde
  • La carence en Vitamine C chez le cochon d'Inde
  • Tout savoir sur la vitamine C

  • SOINS
  • Administrer un médicament
  • L'anesthésie générale des NAC
  • La consultation vétérinaire du cochon d'Inde
  • Faire une injection à son cochon d'Inde
  • Le vétérinaire NAC
  • Le docteur Didier BOUSSARIE

  • REPRODUCTION
  • Accouplement cochon d'Inde
  • La castration du cochon d'Inde
  • La reproduction du cochon d'Inde
  • Sevrage et allaitement du cochon d'Inde
  • Le sexage des jeunes cochons d'Inde
  • Les kystes ovariens du cochon d'inde
  • La naissance des cochons d'Inde
  • La gestation chez le cochon d'Inde
  • La puberté du cochon d'Inde
  • ANOREXIE
  • L'anorexie chez le cochon d'inde
  • La gestion de l'anorexie chez le cochon d'Inde
  • Gaver son cochon d'Inde

  • SANTE
  • Le coup de chaleur chez le cochon d'Inde
  • L'otite chez le cochon d'Inde
  • Les dermatoses du cochon d'Inde
  • La gale du cochon d'Inde
  • Les puces chez le cochon d'Inde
  • Les poux chez le cochon d'Inde
  • Les pododermatites chez les cochons d'Inde
  • La polyuropolydypsie du cochon d'Inde
  • Les parasites externes du cochon d'Inde
  • L'ophtalmologie du cochon d'Inde
  • Le diabète du cochon d'Inde
  • L'amputation chez le cochon d'Inde
  • Le vaccin chez le cochon d'Inde
  • L'entérotoxémie chez le cochon d'Inde
  • Pathologie de la thyroide
  • Le lymphosarcome du cochon d'Inde
  • Le coeur de votre cochon d'Inde
  • Les maladies cardiaques du cochon d'Inde
  • L'insuffisance rénale chez le cochon d'Inde
  • L'urolithiase chez le cochon d'Inde
  • La toxémie de gestation
  • La phytothérapie appliquée au cochon d'Inde