Maladies cardiaques cobaye

Les maladies cardiaques du cochon d'Inde

Les méthodes de diagnostic des maladies cardiaques du cochon d'Inde

Le vétérinaire a plusieurs méthodes de diagnostic à sa disposition :
  • l’auscultation : elle reste l’examen de base, avec de préférence un stéthoscope pédiatrique équipé d’un petit diaphragme
  • les radiographies thoraciques de face et de profil sur le cochon d'Inde vigile ou sous sédation gazeuse (isoflurane, sevoflurane) pour les sujets nerveux, stressés ou excités. Selon le type et le stade de la cardiopathie, on peut observer une dilatation cardiaque localisée ou globale (la silhouette cardiaque occupe entre 3 et 4 espaces intercostaux dans les conditions physiologiques), des épanchements pleuro-pulmonaires ou un œdème d’origine cardiaque dit œdème cardiogénique
  • l’électrocardiographie : elle est possible, et bien codifiée chez le cobaye, tout comme elle l'est également chez le lapin et le chinchilla.
  • l’échocardiographie : elle nécessite une sonde de préférence linéaire de petite taille, avec une surface émettrice réduite, ainsi qu’un appareil en mode bi-dimensionnel, temps-mouvement et si possible un effet Doppler. Sa réalisation et son interprétation sont affaire de spécialistes.

Les maladies cardiaques du cochon d'Inde

Cardiomyopathie associée à une péricardite exsudative

Les principales maladies cardiaques rapportées chez le cobaye sont les cardiomyopathies, les épanchements péricardiques, la calcification métabolique ou métastatique du myocarde, la rhabdomyomatose.

Les signes d’alarme d’une maladie cardiaque


Les signes d’alarme d’une maladie cardiaque chez le cobaye sont : la dyspnée (respiratoin difficile), la tachypnée (respiration rapide), la pâleur des muqueuses ou la cyanose des jonctions cutanéo-muqueuses, la présence d’oedèmes déclives ou généralisés.

Cardiomyopathies et épanchements péricardiques


Les cas observés le plus souvent d’après notre expérience personnelle sont les épanchements péricardiques (péricardites exsudatives) d’origine cardiogénique, secondaires à une cardiomyopathie dilatée.
L’origine reste mal connue.
Epanchement péricardique
           EP : épanchement péricardique
           VD : ventricule droit
           VG : ventricule gauche
           AD : oreillette droit
           AG : oreillette gauche
           FP : feuillet péricardique

Comment diagnostiquer ?

Ces cardiopathies se traduisent par de l’asthénie, un immobilisme, une polypnée au repos, une cyanose des muqueuses bien perceptible au niveau des lèvres, une anorexie, des œdème déclives au niveau du cou et de la région sternale puis de toute la moitié inférieure du corps.
Les radiographiques montrent une dilatation anormale de la silhouette cardiaque.
L’échocardiographie
donne plus de renseignements, elle permet la mise en évidence d’anomalies caractéristiques.

Quel traitement ?

Le traitement est basé sur le repos, la complémentation en vitamine C, l’utilisation des IECA (inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine).
Les diurétiques sont contre-indiqués sauf en cas d’épanchements importants (on associe alors le furosémide et l’aldactone).
Le pronostic est défavorable, la survie des cas avancés ne dépasse généralement pas quelques mois.

Calcinose

La calcinose ou minéralisation dystrophique se traduit par une calcification du muscle cardiaque ou des fibres cardiaques.
Des cristaux de phosphate ou de carbonate de calcium ou d’autres minéraux se déposent au niveau des divers organes ou des muscles, mais en particulier au niveau de l’aorte. Cette affection est asymptomatique jusqu’à l’âge de 1 an.
Les causes sont mal connues, l’affection est polyfactorielle et différents facteurs sont incriminés : un pH tisssulaire bas, un déficit en magnésium, une alimentation trop riche en calcium et en phosphore mais pauvre en magnésium.
Les signes cliniques incluent un retard de croissance, des muscles raides et douloureux, des déformations osseuses, une atteinte rénale et la mort par arrêt cardiaque dans les cas avancés.

Rhabdomyomatose

La rhabdomyomatose semble assez commune chez le cobaye mais sous-diagnostiquée.
E
lle est due à un déficit métabolique congénital pour lequel la carence en vitamine C semble jouer un rôle, et elle se traduit par un affaiblissement progressif.
Autrement dit un cobaye qui souffre de carence en vitamine C mal soignée pendant son jeune âge pourra développer une maladie cardiaque plusieurs années plus tard.
L’accumulation de glycogène dans les myofibrilles myocardiques produit une décoloration cardiaque, bien perceptible au niveau du ventricule droit.

Les dangers du Laurier-rose

Le laurier-rose (Nerium oleanderr,F. des Apocynaceae) est à l’origine de troubles du rythme cardiaque chez le cobaye. Toutes les parties de la plante sont toxiques. Il contient en effet des hétérosides stéroïdiens cardiotoxiques proches de ceux de la digitale pourpre (Digitalis purpurea, F. des Scrophulariaceae), dont l’oléandrine (0,1 % dans la feuille), qui ralentissent le cœur.
Il est fortement déconseillé de laisser un cobaye en période estivale à l’ombre d’un laurier-rose.

Les maladies cardiaques du cobaye sont largement sous diagnostiquées

Conclusion : les maladies cardiaques du cobaye restent largement sous-diagnostiquées et mal connues, elles se doivent d’être davantage étudiées. Leur expression clinique est le témoin de lésions déjà avancées dont le pronostic est toujours réservé.
L’interprétation des images radiographiques, électocardiographiques et échocardiographiques est du domaine du vétérinaire spécialisé, ainsi que les traitements à apporter.
Les maladies cardiaques sont dominées par les cardiomyopathies associées à des épanchements péricardiques qui semblent spécifiques au cobaye.


Dr Didier Boussarie    &     CobayesClub
Vétérinaire
Consultant NAC Exclusif

© Didier Boussarie -  CobayesClub


ALIMENTATION
  • L'alimentation du cochon d'inde
  • Introduction des fruits et légumes et menus
  • Liste des légumes et fruits conseillés pour le cochon d'Inde
  • L'obésité chez le cochon d'Inde
  • La nutrition du cochon d'Inde
  • Le problème des légumes riches en nitrates
  • Poireau, ail, ciboulette ... toxique ?

  • CONNAITRE le COCHON D'INDE
  • Adopter un cochon d'Inde
  • Cochons d'Inde à l'adoption
  • Races et Couleurs chez le cochon d'Inde
  • La cohabitation chez le cochon d'Inde
  • L'histoire du cochon d'Inde
  • Le cochon d'Inde est-il un rongeur ?
  • Les cochons d'Inde à la sieste
  • Jardiner pour son cochon d'Inde
  • Partir en vacances avec son cochon d'Inde
  • Communication gestuelle du cochon d'Inde
  • Comportment du cochon d'Inde
  • Zoothérapie avec le cochon d'Inde
  • cochon_inde_zootherapie.htm
  • L'univers sensoriel du cochon d'Inde
  • Ecoutez les cris du cochon d'Inde
  • Les vocalises du cochon d'Inde
  • Zoologie du cochon d'Inde
  • La cavy cage pour votre cochon d'Inde
  • Les accessoires pour le cochon d'Inde
  • VITAMINE C
  • Doses de vitamine C pour le cochon d'Inde
  • La carence en Vitamine C chez le cochon d'Inde
  • Tout savoir sur la vitamine C

  • SOINS
  • Administrer un médicament
  • L'anesthésie générale des NAC
  • La consultation vétérinaire du cochon d'Inde
  • Faire une injection à son cochon d'Inde
  • Le vétérinaire NAC
  • Le docteur Didier BOUSSARIE

  • REPRODUCTION
  • Accouplement cochon d'Inde
  • La castration du cochon d'Inde
  • La reproduction du cochon d'Inde
  • Sevrage et allaitement du cochon d'Inde
  • Le sexage des jeunes cochons d'Inde
  • Les kystes ovariens du cochon d'inde
  • La naissance des cochons d'Inde
  • La gestation chez le cochon d'Inde
  • La puberté du cochon d'Inde
  • ANOREXIE
  • L'anorexie chez le cochon d'inde
  • La gestion de l'anorexie chez le cochon d'Inde
  • Gaver son cochon d'Inde

  • SANTE
  • Le coup de chaleur chez le cochon d'Inde
  • L'otite chez le cochon d'Inde
  • Les dermatoses du cochon d'Inde
  • La gale du cochon d'Inde
  • Les puces chez le cochon d'Inde
  • Les poux chez le cochon d'Inde
  • Les pododermatites chez les cochons d'Inde
  • La polyuropolydypsie du cochon d'Inde
  • Les parasites externes du cochon d'Inde
  • L'ophtalmologie du cochon d'Inde
  • Le diabète du cochon d'Inde
  • L'amputation chez le cochon d'Inde
  • Le vaccin chez le cochon d'Inde
  • L'entérotoxémie chez le cochon d'Inde
  • Pathologie de la thyroide
  • Le lymphosarcome du cochon d'Inde
  • Le coeur de votre cochon d'Inde
  • Les maladies cardiaques du cochon d'Inde
  • L'insuffisance rénale chez le cochon d'Inde
  • L'urolithiase chez le cochon d'Inde
  • La toxémie de gestation
  • La phytothérapie appliquée au cochon d'Inde